Suite au renouvellement son autorisation d’exploitation, le casino de Calais, par le biais de son gérant Stanislas Varella, a annoncé la possibilité d’emmener des enfants sans carte d’identité dans l’établissement. Une décision qui devrait permettra à la maison de jeu de séduire un nouveau type de clientèle : la famille.

L’annonce de faire entrer des mineurs dans le casino de Calais survient après que la délégation de service public ait accordé à Partouche, la gestion dudit établissement. La licence d’exploitation est d’une durée de six ans. La signature de l’accord a eu lieu le 23 février entre la ville, le n°1 du casino, et sous l’œil attentif d’Yves Partouche. Les clauses du contrat ont peu changé en général. Le versement de 60 000 euros à la ville de Calais est toujours d’actualité. Le taux prélevé sur le produit brut de jeu attribué pour la ville dépendra du chiffre d’affaires du casino. Selon Gérard Grenat, il sera de 12,5% si l’établissement a moins de trois millions d’euros de chiffres d’affaires. Si celui-ci dépasse cette somme, un prélèvement de 15% sera fait. Un premier bilan est prévu pour 2019.

Avoir une carte d’identité ne sera plus obligatoire d’ici automne 2016 à l’entrée de la maison de jeu de Calais. Entre temps, l’établissement va procéder à quelques aménagements, dont la rénovation du restaurant du casino. Ce dernier s’ouvrira vers l’extérieur, et donnera sur la rue Royale. L’ouverture de ce lieu de restauration est prévue pour la fin d’année. Il est bon de savoir, cependant, que les contrôles continueront dans le casino, malgré cette nouvelle politique. En effet, ils ne seront pas effectués à l’entrée, mais après la brasserie.

Outre, l’autorisation spéciale pour les enfants, l’établissement programme d’organiser au moins six dîners spectacles chaque année. Ces évènements sont destinés à n’importe quel public, sans condition d’âge.